Ce qu’Il Ressemble Vraiment à un Donneur de Sperme

Lorsque la personne moyenne pense au don de sperme, vous imaginez un mec se branler dans une tasse, la collecte cependant beaucoup d’argent, il hypothétiquement fait, et de ne jamais y penser encore. Mais il peut y avoir beaucoup plus à lui que cela. Cette semaine, dans le Sexe Parler Realness, esmokeclean.fr parlé avec trois hommes sur la manière dont ils se sentent vraiment sur le don de leur sperme, de sorte que quelqu’un d’autre peut avoir un enfant.

Quel âge avez-vous?
Homme:
Cinquante.

Homme B: Soixante-sept.

Homme C: Trente-cinq.

Quel âge aviez-vous quand vous avez un don de sperme?
L’Homme, Un: Trente.

Homme B: Vingt-deux.

Homme C: Vingt-six.

Quelles ont été les originaux de vos raisons pour vouloir faire un don de sperme?
Homme: j’avais connu des gens qui avaient eu recours à un donneur de sperme avant et je voulais aider les personnes dans le besoin.

Homme B: je voulais juste m’assurer que j’avais un gamin n’importe quoi d’autre qui s’est passé dans ma vie.

Homme de C: des raisons Financières.

Avez-vous eu une hésitation avant de vous d’abord à un don de sperme?
Homme: j’ai été prudent, parce que c’était une décision importante, qui pourrait avoir eu des répercussions majeures des décennies en bas de la route. J’ai étudié la façon dont les enfants de don de sperme en sort, et une fois j’ai trouvé que, généralement, ils sont beaux et allégé de cette préoccupation, j’ai été en.

Homme B: ne sachant Pas ce que le processus serait comme était effrayant. Je ne sais pas si quelqu’un se tenait là, regardant dans la même pièce, mais ils m’ont dit qu’il était privée.

Homme C: Pas du tout. J’étais convaincu que les enfants nés à partir de mes dons (ou leurs parents) ne pouvait pas me poursuivre en justice ou à la demande tout type de soutien financier. Je n’ai souci que les enfants puissent avoir physique ou mentale de complications, mais la clinique du test approfondie m’a rassuré qu’il est probable qu’ils ne le feraient pas.

Quel a été le processus de demande?
L’homme A: Application à un donneur de sperme inclus non seulement de remplir un grand nombre de la santé formes sur les antécédents médicaux de la famille (ce qui signifie en contactant les membres de la famille et leur faire savoir ce que je faisais) et de fournir un échantillon de don et de subir un test sanguin, mais aussi quelques conversations personnelles où ils avaient à juger si j’allais être capable de faire face au don d’organe et de ses effets possibles à long terme.

Homme B: je l’ai appelé et pris rendez-vous, et puis, quand je suis arrivé, j’ai répondu à 10 000 questions, a obtenu certains une prise de sang, puis est allé dans la chambre de fournir le don, puis attendit d’entendre que tout était OK avec mon don.

Homme C: j’ai rempli un formulaire de demande en ligne. Je pense que c’était surtout de simples données démographiques, de l’éducation, et les questions médicales. J’ai ensuite été invité à venir à la clinique, et de fournir un échantillon. J’ai rencontré les deux directeurs de la clinique pour aller au-dessus de ma demande en ligne. Je pense qu’ils m’ont expliqué qu’ils ont à se figer puis décongeler le sperme de voir comment ils survivent. À un certain moment, ils m’ont donné un peu plus en profondeur de l’application, qui se composait de la plupart des antécédents médicaux de la famille. Ils ont également expliqué comment le processus de don travaillé et comment les parents "magasiné" pour leur donneur de sperme. C’est quand je leur ai dit que je voulais une descendance à être en mesure de me contacter une fois qu’ils atteignent 18 ans. Ce genre de donneur a reçu plus d’argent avec chaque don. J’ai également eu à l’annexe physique avec leur médecin, alors ils ont dû attendre pour mon travail de sang de revenir pour m’assurer que je n’ai pas de chromosomiques questions. Une fois mon travail de sang, le don de sperme, les antécédents médicaux de la famille, de la physique et de l’histoire tout vérifié, c’était officiel. J’ai aussi fait une interview enregistrée de répondre à des questions aléatoires qui étaient plus sur ma personnalité et a fourni tous mes certificats d’études.

Vous avez dû avoir de 48 à 72 heures de l’abstinence avant le don. Une fois que je suis arrivé, ils m’ont donné ma tasse et je suis allé dans l’un des deux donateurs chambres. Ils m’ont dit que je devais me laver les mains et m’a montré où les magazines. Si vous vouliez vous asseoir sur le divan, vous avez dû mettre de l’hôpital feuille sous vos fesses, mais j’ai préféré rester. Une fois que vous avez terminé, on vous a dit de ne pas toucher le sperme ou de laisser votre pénis toucher la coupe. Si cela arrivait, ce serait compromettre la stérilité de l’échantillon, et vous avez dû le jeter. Je n’ai pas l’impression bizarre de se masturber dans la salle, parce qu’il avait été quelques jours puisque je m’étais masturbé, donc c’était bien. J’ai fait en sorte d’obtenir autant de sperme que j’ai pu dans la tasse parce que vous avez de l’argent supplémentaire pour cependant, de nombreux flacons votre sperme a été en mesure de combler. J’ai ensuite lavé mes mains et de mettre la tasse dans le mini frigo et à gauche.

Était-il quelque chose sur le processus de demande qui vous a surpris?
Homme: j’ai eu à remplir une vie sexuelle. Je m’en souviens comme étant le nombre de mes partenaires sexuels et le nombre de rencontres, ventilées par sexe, qui a été difficile à retenir.

Homme B: Pas vraiment. C’était assez cliniques.

Homme C: L’examen de la prostate, j’ai dû avoir tous les six mois, m’a vraiment surpris.

Avez-vous un don de sperme plus d’une fois?
L’homme A: La banque de sperme je travaillais était intéressé à long terme, la qualité de bailleurs de fonds, et j’ai fini par en faire don hebdomadaire la plupart des semaines (parfois deux fois par semaine) pendant trois ans. Pas tous les dons ont été utilisés parce qu’ils ont besoin d’un certain nombre de spermatozoïdes pour la puissance des raisons, et la mienne n’a pas toujours été frappé de ce nombre.

Homme B: Non.

Homme C: j’ai essayé de donner autant que possible, qui a été au moins une fois par semaine (deux fois par semaine si je pouvais) afin que je puisse obtenir plus d’argent. J’ai été un donneur pour environ un an et demi je pense.

Avez-vos raisons de faire un don de sperme jamais changer au fil du temps?
Homme: je n’aurais probablement pas pu le faire aussi longtemps que j’ai fait, si l’argent n’était pas un facteur, même si ce n’était pas la raison pour laquelle j’ai commencé à le faire.

Homme B: Mon original de la décision sur le don de sperme pour que je puisse avoir un enfant, peu importe ce que n’a jamais changé pour moi. Je suis devenu veuf très tôt dans la vie et nous n’avons jamais eu des enfants. Je n’ai jamais poursuivi une famille après que, si je ne donne à penser à l’obtention d’une mère porteuse, mais a finalement décidé de ne pas y aller.

Homme C: j’ai vraiment commencé à me demander si mon sperme a vraiment travaillé et fait donner aux parents des enfants. J’ai réellement commencé à me sentir comme je le faisais vraiment une bonne chose.

Avez-vous toujours faire un don de sperme?
Homme: je suis à la retraite peu de temps avant de se marier. Le processus de don requis une période d’abstinence et je ne voulais pas interférer avec ma vie d’épouse. De Plus, j’arrivais à la limite de ce qu’ils avaient de prendre à partir d’un donneur de toute façon, qui était de 15 mamans qui l’avaient utilisé votre sperme.

Homme B: je n’ai pas remis depuis et je n’ai pas un don maintenant. Je suis trop vieux.

Homme C: je ne suis pas un donneur de plus. Ils m’ont dit qu’ils avaient trop de mon sperme déjà.

Êtes-vous en train d’élever des enfants? Savez-vous si vos dons de sperme ont causé des enfants?
Homme: j’ai mon propres enfants et à mes dons à plus d’une douzaine d’enfants.

Homme B: je n’ai aucune idée. Personne n’a jamais montré prétendant être de mon enfant et si j’allais sans doute passer si ils l’ont fait.

Homme C: j’ai deux beaux-fils, mais pas d’enfants biologiques. Il y A quelques années, la curiosité enfin arrivé à moi et j’ai cherché sur tous les forums et les babillards électroniques, qui est de savoir comment j’ai découvert que mon sperme a abouti à la progéniture. À ce point dans ma vie, je ne pense pas que je veuille rien savoir de plus jusqu’à ce que les enfants de 18 et souhaitez me contacter. J’ai fait publier quelques informations sur moi qui était sur mon profil du donateur à partir de la clinique, j’ai donnés sur le populaire registre de donneurs. Un parent m’a contacté par le biais de ce site me demandais si je pourrais avez été son donateur. J’ai offert quelques informations que seulement deux d’entre nous le savent, et ils ont partagé une photo de l’enfant, et il était évident que j’étais le donateur.

Avez-vous rencontré des gens qui ont utilisé votre sperme?
Homme: Oui. Il y a un site appelé Donneur de la Fratrie de Registre, ce qui existe principalement pour aider les descendants d’un même donateur (et donc demi-frères et sœurs) pour rencontrer les uns les autres, mais ils ont également connecter les mamans et les bailleurs de fonds. J’ai rencontré certains d’entre eux de cette façon.

Homme B: Non.

Homme C: je n’ai pas rencontré les enfants. Les parents et j’ai échangé des e-mails, au début, et maintenant, nous e-mail sur les jours fériés. Une fois j’ai trouvé que la femme qui avait servi de mon échantillon pour son fils, les photos ont été échangés et nous avons commencé à aller dans nos biographies et j’ai posé beaucoup de questions, parce que je n’étais pas sûr si je n’avais jamais avoir des enfants de mon propre et je suis curieuse de savoir. Je n’ai pas ça bizarre et en fait sentir vraiment béni que j’avais contribué à créer un enfant et ont aidé les deux parents. À ce point, j’ai totalement oublié l’argent que j’ai fait et les cartes de crédit, j’ai été en mesure de payer et de votre acompte, j’ai pu faire sur ma maison. Aider les gens est ce qui compte vraiment. Les parents semblent si grand, et de leur famille semble grand. Les parents se sentent et se sentait très à propos de m’avoir en tant que donateur, de ce que je pourrais dire au moins. Je n’ai aucune idée si l’enfant sait maintenant. Je suis sûr que les choses vont commencer en ajoutant éventuellement, et les questions seront posées, et j’ai dit aux parents que je serais ouvert à les aider de quelque façon que je peux, si je me sens à l’aise de le faire. Il y a trois ans, nous avons fait parler éventuellement de la réunion dans l’avenir, j’ai dit que je voulais faire et qui n’a pas changé.

Ne jamais vous soucier des enfants qui peut être conçu par votre sperme?
Homme: au Fil des ans, vous ne pouvez pas vous empêcher de me demander des choses comme, Ce que si je trouve un de mes descendants était un meurtre de masse? ou des choses comme ça, mais ensuite j’ai réalisé que c’était les enfants nés de parents qui voulaient avoir des enfants et s’étaient dirigés par de grands efforts pour le faire. Qui leur donne une longueur d’avance dans la vie de tant d’enfants.

Homme B: Parfois, je pense à ce sujet, mais j’ai juste l’impression que depuis que je ne peux pas le contrôler, je ne vous inquiétez pas à ce sujet.

Homme C: Le soucis que j’ai eu et ont encore, si les enfants ont toute sorte de problèmes médicaux. J’ai juste l’impression que je serait dévastée si certains mère seule ou couple a eu à travailler à travers les questions qui peuvent ou peuvent ne pas avoir causé par mon ADN. J’ai aucun de ces problèmes dans ma famille ou moi-même, mais encore, elle m’inquiète. Au moment de faire un don, je n’ai pas s’inquiéter trop car tous les tests qu’ils ont fait, mais ensuite j’ai commencé à m’inquiéter de savoir si ou non elle était de 100 pour cent exact.

Avez-vous des regrets sur le don de sperme?
Homme: Non. Il est peut-être la meilleure chose que j’ai fait.

Homme B: non, Pas du tout.

Homme C: j’ai le regret de regarder les forums et les babillards électroniques pour savoir si mon sperme eu d’enfants. Ne m’obtenez pas le mal. Trouver que mon sperme a travaillé et que l’enfant est en bonne santé, heureux, et la smart a été et est absolument magnifique, mais j’aurais laissé ma curiosité s’arrêter là. Pendant les premiers mois de la communication avec les parents, je me suis trouvé trop se préoccuper de la façon dont ils ont été d’élever l’enfant et si elles devraient lui permettre de rester jusqu’à une heure si tardive, lorsque ceux-ci sont totalement inapproprié des questions en raison de la nature de ma relation avec l’enfant et les parents. La ligne de fond est que j’ai fait don de mon sperme. Je n’ai pas physiquement, émotionnellement et mentalement mettre un enfant dans ce monde. Les parents qui ont choisi mon sperme n’. J’ai ma famille ici, et ils ont leur famille là-bas. Mais je regrette même de permettre à cette dynamique de de développer, de sorte que maintenant nous venons de parler sur les vacances et les envoyer les uns les autres joyeux anniversaire e-mails.

Si vous pouviez donner à quiconque des conseils sur le don de sperme, quel serait-il?
Homme: – il Prendre au sérieux. Surtout si vous êtes à accepter de permettre à toute éventuelle progéniture en contact avec vous quand vous êtes assez vieux parce que vous êtes de prendre un engagement à long terme avec des répercussions émotionnelles.

Homme B: Aller pour elle. Votre don peut-être aider quelqu’un à avoir un enfant et vous avez peut-être assurer la survie de vos gènes.

Homme C: s’Attendre au pire et espérer le meilleur. Poser des questions et à bien comprendre les circonstances et les processus. Assurez-vous que votre petite amie ou la femme sont complètement à bord avec lui. J’ai rencontré ma petite amie que j’ai commencé le processus de demande, et heureusement qu’elle était à bord avec lui. Si j’avais voulu être un donneur après que nous avions rencontré, je n’ai aucune idée si elle aurait toujours été à bord avec lui. Elle est toujours bien avec elle jusqu’à ce jour et elle sait que l’un des enfants peut me contacter quand ils ont 18 ans. Nous n’avons pas eu que des "hypothèses" conversation encore, mais nous allons être plus quand il et si il arrive, et il suffit de prendre au jour le jour.

Laisser un commentaire